Cliquez ICI pour télécharger
le dossier complet sur le chocolat
en format PDF


* Les maladies cardio-vasculaires :
La protection cardio-vasculaire est obtenue par la consommation de moins de 10 g de chocolat par jour. Cependant, certains chocolats de « régime » au fructose peuvent augmenter les triglycérides du sang. Donc préférez les chocolats classiques ou ceux qui sont dits « sans sucre » aux polyols.

* Le diabète :
Le chocolat noir a un index glycémique de 30 et celui du chocolat au lait est à 45. Ce qui entraîne une faible hyperglycémie.

* L’excès de poids :
Malgré sa teneur calorique élevée (550 kcal pour 100 g), le chocolat consommé de façon raisonnable s’intègre parfaitement dans un régime hypocalorique équilibré. L’excès de poids ne se justifie pas par la consommation de chocolat consommé tout seul. Bien d’autres facteurs interviennent dont la sédentarité, l’hérédité, l’équilibre hormonal, etc.

* Le psychisme et le mental :
De part ses composés, le chocolat est un aliment qui provoque la libération de dopamine dans le cerveau qui fait de lui un aliment « plaisir ». Mais de là à dire que c’est une drogue, aucune étude ne l’a démontrée.

* Le chocolat : un aliments réputé aphrodisiaque :
C’est du moins ce qui remonte du temps de la conquête du royaume des Aztèques par les Espagnols. Réputation qui vient certainement plus du fait que les Aztèques agrémentaient le cacao d’épices que de la composition même du cacao.